Tous mes conseils pour la photographie de rue

En triant de vieilles photographies, je suis retombé sur certains clichés de rue il y a quelques semaines. La photographie de rue est une discipline que j’ai eu beaucoup de mal à appréhender, mais qui me fascine depuis longtemps. Capter des scènes de rue, avec des attitudes naturelles ou à l’inverse des moments de vie cocasses, je trouve ça génial ! J’ai donc noté quelques conseils pour la photographie de rue, que j’ai grappillé au fil du temps et de mes essais, et que je vous partage aujourd’hui :

  • Avoir un matériel adéquat pour pouvoir oser.

Alors on ne va pas revenir sur l’éternel débat sur le matériel photo, mais de façon générale, le matériel est assez important en photo de rue. Je m’explique, dans la plupart des cas, vous passerez rapidement furtivement pour prendre votre cliché, et avoir un énorme boîtier réflex ne vous aidera pas forcément. Le mieux est donc un petit compact, réactif et ayant une bonne autonomie pour vos ballades urbaines. Plus les années passent, et plus les constructeurs arrivent à sortir des appareils compacts et performants. On pourrait par exemple citer le Sony RX100 (ancienne version , ou la dernière version ici), le Panasonic TZ100, ou encore le LX100 que je possède moi-même et dont je suis très content ! Avoir un petit matériel discret et maniable vous permettra de vous approcher au plus près des scènes que vous souhaiterez capturer !

Dernière chose sur le matériel, optez pour une focale fixe. Cela vous obligera à vous déplacer plutôt qu’à zoomer timidement, ce qui n’est pas tellement la démarche de la photo de rue. Ça peut être une facilité pour vous au départ, mais je ne conseille pas, ça ne vous aidera pas à aller vers les gens…

  • (en lien avec au dessus) toujours emporter votre appareil photo avec vous.

Dans la photographie de rue, il y a une grande part d’imprévu et de surprise. C’est d’ailleurs dans ces moments-là que vous obtiendrez les meilleures captures, alors soyez prévoyants et emportez le plus possible votre appareil avec vous ! Ça vous évitera la frustation de ne pas pouvoir immortaliser une belle scène de vie qui se passe sous vos yeux 🙂

  • Adoptez le bon comportement pour avoir des photos candides

Les photographies candides sont les clichés non posés. Vous vous en doutez, pour ce genre de cliché, il ne faut pas trainer et se faire le plus discret possible. Ne restez pas 10 ans autour d’une personne, ne vous arrêtez pas net, bref la liste est longue mais vous avez compris le p^rincipe. L’idéal est de continuer à marcher tout en prenant votre cliché.

  • Gardez toujours le sourire.

Et ce, dans toutes les situations. Vous allez faire face à de nombreux regards de personnes interloquées, curieuses, dubitatives, et le sourire est une excellente façon d’amener les choses si vous êtes amené(e) à échanger avec ces dernières !

  • NE restez pas « passif ».

Il n’y a rien de pire en photographie de rue de rester à attendre que la photo parfaite arrive devant vos yeux. Un beau cliché, ça se mérite, alors explorez les petites rues, et n’hésitez pas à sortir des sentiers battus (bon, dans la limite du raisonnable hein !).

  • N’hésitez pas à prendre trop de photos.

On hésite souvent, particulièrement en photo de rue, à déclencher. C’est pourtant une belle erreur. Les appareils numérique nous permettent de faire du tri après coup, et c’est une vraie chance. Alors n’hésitez pas sur le moment, vous aurez tout le temps d’hésitez devant votre logiciel de retouche ! Si un sujet ou un détail attire votre attention, allez-y. Si vous avez eu cet intérêt, les autres l’auront certainement en voyant votre photographie.

  • Toujours du RAW.

Raw ou Nef si vous êtes chez Nikon notamment, mais le principe est le même : ne shootez pas en format de sortie. Optez pour ces formats qui contiennent toutes les données brutes de votre cliché, et qui vous permettront de retoucher ou d’ajuster une lumière, des teintes, ou encoreun cadrage hésitant…

  • Combiner vos idées pour avoir des clichés uniques.

Dilemme : vous êtes face à cette ancienne devanture de magasin qui ferait un magnifique cliché si quelqu’un y passait devant avec un chien par exemple… Mais ce n’est pas le cas. Et bien, soyez patients et restez dans le coin, parfois le hasard fait bien les choses. Vous aurez votre sujet dans le cadre que vous vouliez, tout ça sur le même cliché !

Enfin, un dernier conseil, mais que j’applique à tous les types de photographies : allez découvrir le travail des références en la matière. Il ne s’agit pas de copier ce qui a été fait, mais de vous inspirer pour la réalisation de vos clichés ! De nombreux ouvrages sont disponibles juste ici.

Photo d’illustration de l’article : Robert Doisneau // L’Accordéoniste, rue Mouffetard, Paris, 1951

2 Commentaires